CategoriesActualités

Le présent atelier a pour objectif : (1) présenter les résultats atteints au terme des activités menées par les consultants nationaux et internationaux ; (2) renforcer les capacités des parties prenantes et des Experts de l’AND sur les modalités d’accès aux financements climatiques ; (3) présenter deux idées de projet basées sur les résultats des travaux menés par les consultants ; (4) présenter les stratégies de mise en place d’une structure de coordination efficace des actions de l’AND ; (5) présenter la plateforme de communication avec un site web opérationnel ; (6)organiser une conférence de presse en vue de présenter aux médias les résultats atteints par le présent projet readiness.

Se voulant le plus participatif et inclusif possible, l’atelier a réuni les parties prenantes suivantes impliquées dans la question du financement climatique : les Experts du MEDD, les participants des autres ministères sectoriels (Agriculture, Pêche et Elevage, Energie, Genre, Santé, Plan, Finances, Budget, Aménagement du territoire, Foncier, Mines et Hydrocarbures, Recherche scientifique, etc.), la Société civile, le monde académique et de la recherche, le secteur privé (FEC, COPEMECO), les associations et organisations féminines, les institutions financières nationales, les partenaires techniques et financiers.

Il convient de noter qu’en vue de se conformer aux exigences sanitaires liées à la pandémie de Corona virus, l’organisateur de l’atelier a prévu de le tenir sous un format hybride : participation concomitante d’une partie des participants en présentiel et une autre partie en visioconférence.

  1. Renforcer les mécanismes de coordination au niveau national pour une plus grande transparence et implication des acteurs clés (société civile, secteur privé, etc.)
  2. Au niveau national organiser des consultations avec différents groupes d’acteurs afin de déterminer les projets prioritaires en ligne avec les exigences du FVC
  3. Renforcer les capacités au sein de l’AND sur l’élaboration des notes conceptuelles et propositions de projet et sur la coordination des projets du FVC en RDC
  4. Mettre l’accent sur le renforcement des institutions nationales pour l’élaboration de projets bancables et pour éventuellement faciliter leur accréditation au FVC
  5. Mettre en place un système efficace pour la capitalisation et le partage des leçons apprises dans l’implémentation des projets de préparation au FVC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *