Readiness

Le Fonds Vert pour le Climat met à la disposition des pays, des fonds préparatoires pour les études de faisabilité pouvant atteindre 1 million de dollars par an par pays. Le premier Readiness mobilisé par la RDC en 2016 s’élevait à 300000 $ USD. Le pays poursuit donc sa dynamique entamée depuis lors et envisage maximiser davantage pour la suite du processus.

Le NAP Readiness fait référence aux fonds préparatoires que le FVC met à la disposition des pays dont les besoins en adaptation s’avèrent indispensables. Afin d’intégrer les exigences d’adaptation au changement climatique dans la planification et les processus de développement du pays, la RDC a mobilisé en 2017 le financement FVC qui s’élève à 1397000 $. Ainsi, le pays se donne comme perspectives pour 2018, la mobilisation des fonds en faveur des projets et programmes viables afin de contribuer de façon efficace à la lutte contre le changement climatique.

Ce Readiness vise à renforcer les capacités de l’AND et des parties prenantes impliquées sur l’accès aux financements climatiques et leur gestion. Les sources des financements climatiques sont internationales (multilatérales et bilatérales) et nationales, publiques et privées. Le Readiness permet en particulier de mettre en place en RDC un système de suivi-évaluation des flux financiers dont le pays est bénéficiaire, et de renforcer le mécanisme institutionnel de suivi. Ce mécanisme multi acteurs est chargé d’effectuer, entre autres, la traçabilité des financements reçus du Fonds Vert pour le Climat. La RDC a bénéficié d’une subvention de …$.
La RDC a bénéficié d’une subvention de …$ de la part du Fonds Vert pour le Climat, dans le cadre de cette activité préparatoire. Il est question d’effectuer et mettre au point une cartographie des besoins du pays en technologies climatiques. Ce Readiness répond au mécanisme de transfert technologique de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), et du cadre institutionnel dédié (le Centre et Réseau des Technologies Climatiques, CTCN en anglais) qui a pour mission de promouvoir le développement et le transfert accélérés de technologies climatiques à la demande des pays en développement pour un développement économe en énergie, sobre en carbone et résilient au changement climatique.
Dans le cadre de ce Readiness, le FVC apporte un soutien financier de l’ordre de 300.000$ à la RDC pour l’accréditation d’une Entité d’accès direct. Le Bureau Central de Coordination (BCECO) est la structure nationale qui bénéficie de cet appui, après avoir satisfait à l’Evaluation de ses capacités de gestion financière (FMCA : Financial Management Capacity Assessment), en vue de parachever son alignement aux standards du FVC pour devenir une Entité accréditée nationale à part entière. Ayant satisfait au FMCA, BCECO est à ce jour partenaire de livraison du FVC, c’est à ce titre qu’elle habilitée à mettre en œuvre ce Readiness.